Autour de la musique japonaise d’aujourd’hui #2 « La Bonne Chanson »

AFJMC (Association Franco-Japonaise de la Musique Contemporaine) a le plaisir de vous présenter le concert « Autour de la musique japonaise d’aujourd’hui » #2 intitulé « La Bonne Chanson ».
Le concert « Autour de la musique japonaise d’aujourd’hui » est co-organisé par AFJMC et la Maison de la Culture du Japon à Paris, afin d’introduire l’oeuvre des compositeurs japonais d’aujourd’hui jamais ou rarement interprétée en France.

logo MCJPflyer Bonne chanson

Le mercredi 2 décembre à 18:30
à la Maison de la Culture du Japon à Paris ( petite salle )

101Bis Quai Branly, 75015 Paris, France
(métro Ligne 6 : M° Bir-Hakeim / RER C : Champ de Mars – Tour Eiffel)
tél : +33 1 44 37 95 01
http://www.mcjp.fr/fr/informations-pratiques/venir-a-la-mcjp

Tarif : 5 euros

Programme

Fumitada Kawata (1938-2012)
La Bonne Chanson

Hikaru Hayashi (1931- 2012)
Quatre chansons au crépuscule

Yoshio Hachimura (1938-1985)
Illusion de la Fleur de Higan

Shôhei Amimori (1990- )
« Practice of chimeric movement on static syntax » pour mezzo-soprano et piano (création mondiale)

Minao Shibata (1916-1996)
La Bonne Chanson -d’après les poèmes de Michizô Tachihara

Marie Kobayashi, mezzo-soprano MEMBRES D’HONNEUR
Fuminori Tanada piano

réservation, informations
http://www.mcjp.fr/fr/agenda/la-bonne-chanson

Profil:

Shoheï Amimori, compositeur

12187648_893799564060431_2393833757994136538_n

Les activités de Shoheï AMIMORI, né à Tokyo en 1990, couvrent la musique classique, la musique contemporaine et l’art sonore. Il obtient sa licence en composition, suivi d’un prix de Yoshio HASEGAWA, avant d’obtenir son master en composition à l’Université des Arts de Tokyo. Son œuvre Multilubricity est achetée par le musée de l’Université pour la conservation perpétuelle. En 2007 son œuvre est sélectionnée pour la pièce imposée de niveau supérieur dans le cadre de PTNA piano compétition. Il est lauréat du concours international de composition pour musique de chambre en 2012, du prix Messiaen à l’Académie de musique française de Kyoto en 2013, du premier prix de la compétition musique de Japon suivi d’un prix Yasuda à la même année et du prix ACSM116 au CCMC en 2015. Shoheï AMIMORI participe à la publication de la compilation Forma. 4.14 chez label de musique électronique PROGRESSIVE FOrM et il est également passé dans le programme Scola Ryuichi Sakamoto école de musique sur la chaine de NHK E-Tele en 2014. Il étudie la composition avec Kunio SASAKI, Masakazu NATSUDA, Yasuraoka AKIO et Junmeï SUZUKI.

Marie Kobayashi, mezzo-soprano

12191805_893797754060612_6940331289621782170_n

Née au Japon, Marie Kobayashi commence très jeune l’étude du piano et du chant. Elle fait ses études musicales à l’Université Nationale des Beaux-Arts et de la Musique de Tokyo où elle obtient Licence et Maîtrise.
Elle s’installe définitivement à Paris, et entre au CNSMD de Paris dans les classes de Régine Crespin, Michel Roux et William Christie. Elle obtient le Prix d’art lyrique et le Prix d’interprétation de Musique vocale ancienne.
Elle est depuis 1993, Docteur ès Arts de l’Université Nationale des Beaux Arts et de la Musique de Tokyo pour sa thèse de 3ème cycle: “les mélodies d’Olivier Messiaen – Autour d’Harawi”.
Elle est lauréate de plusieurs Prix Internationaux : Prix Fauré au Concours International d’Interprétation de Mélodies Françaises à Paris, Diplôme d’Honneur du Concours international Maria Canals à Barcelone, Grand Prix Gabriel Dussurget en hommage à Rita Streich au Concours International d’Oratorio et de Lied à Clermont-Ferrand
Son répertoire s’étend du baroque à la musique contemporaine ; Rustena dans « La Verita in Cimento » de Vivaldi (dir. Jean-Christophe SPINOSI), Messe en Ut majeur de Mozart, Suzuki dans « Madame Butterfly » de Puccini, Shéhérazade de Ravel (dir . Daniel KAWKA ), Symphonie No.2 Résurrection de Mahler (dir . Yutaka SADO), Le Marteau sans Maître de Boulez avec l’Ensemble Intercontemporain, Meridian de H. Birtwistle (dir . Pierre BOULEZ), Noces de Stravinsky (dir. Philippe HERREWEGHE), Andere Schatten de W. Rihm (dir . David ROBERTSON), Kunstgewerblerin dans « Lulu » de Berg (dir. Jeffrey TATE), Folk songs de Berio, Stabat Mater de Piotr Moss (dir. Mstislav ROSTROPOVITCH ), Studi per l’intonazione del mare de S.Sciarrino…..
Elle a chanté aux Festivals Internationaux ; Printemps de Prague, Romaeuropa Festival, Melbourne Festival, Holland Festival ( dir . David Porcelijn ), Festival Agora, Barossa Music Festival, Tokyo Summer’s Festival, Festival Manca, Festival de Saint-Denis, Festival de Noël à Novossibirsk ( avec Quatuor Filarmonica ), Festival d’orgue à Szczecin et Kamień Pomorsk, Festival Classique au vert…
Parmi ses nombreux enregistrements et notamment pour Radio-France, Radio-Bruxelles, on peut citer les disques “Chants folkloriques du monde”, ‘’Requiem ‘’ de Mozart, ‘’Mélodies’’ de M. Rosenthal, ‘’Japanese Love Songs ( avec Claude Delangle en saxophone )’’, ‘’Harawi ‘’ de O.Messiaen et le film ‘’ Microcosmos’’…
Depuis 2004 elle est professeur de chant au Conservatoire National de Région de Strasbourg ( Pôle Supérieur ). Elle donne le masterclass à l’Académie Internationale de Nice, en Espagne, en Pays-Bas, au Japon, en Grèce….
En 2010 elle a créé « Pourquoi ? » de Philippe Leroux avec l’Orchestre National de Lorraine à Sarrebruck . Elle a chanté un rôle de Madame de Croissy dans « Dialogues des Carmélites » de F. Poulenc avec l’Orchestre Tokyo City Philharmonique à Tokyo en Octobre 2013. Elle a créé « David d’Angers l’Oratorio du Pardon » de Bruno Coulais sous la direction de Pierre Cao à Vendéspace en Mars 2014. En Décembre 2014 elle va chanter 9èm Symphonie de Beethoven avec Nouvelle Philharmonique du Japon à Tokyo.

Fuminori Tanada, pianiste compositeur

12196083_893798177393903_5971030979422095939_n

Né en 1961 à Okayama au Japon, Fuminori Tanada a commencé l’étude de la composition avec Fumitada Kawata. Il a ensuite étudié la composition et l’accompagnement à l’UniversitéNationale des Beaux-Arts et de la Musique de Tokyo, notamment avec Hiroaki Minami, AkiraKitamura, Yoshio Hachimura et Henriette Puig-Roget.En 1984, il est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il a travailléavec Claude Ballif, Paul Méfano, Betsy Jolas, Serge Nigg, Jean Koerner et Solange Chiapparin.Depuis, il partage son temps entre le piano, la composition et l’enseignement.Pianiste de l’Ensemble Itinéraire, il participe à de nombreux concerts et enregistrements.Parmi ses enregistrements, on compte les mélodies de Manuel Rosenthal, Harawi d’OlivierMessiaen avec la chanteuse Marie Kobayashi.En tant que compositeur, il écrit pour les musiciens, tels que Emmanuel Pahud, Pierre-YvesArtaud, Claude Delangle, David Grimal, Pablo Marquez et pour les ensembles comme le Quatuorde saxophones Habanera, L’Itinéraire, 2e2m…Ses œuvres sont publiées par les Editions Henry Lemoine et l’Editeur Gérard Billaudot.